AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 0:35

Garath était calme et silencieux, comme d'habitude, il avait emener beaucoup de ballot en quittant le royaume. Le roi ne pouvait se permettre de renvoyer un de ses héritiers et populaire rendu populaire auprès du peuple. Il avait emportait plus de barda que se qu'il emportait en campagne, se fut lourd et peut aisé à transporter. Mais si son perd l'avait renier, le peuple n'avait pas renier le héro national et que son pére n'avait peut renier le peuple. Il portait un pourpoint en coton et en cuir. Son pourpoint habituel, il en avait trois idéntiques. Son cou était nu, il n'avait qu'un simple pantalon de coton avec un renfort de cuir au genoux, le tout étant noir. A côté une cape noir, avec un doublure en cuir resortant en haut. Dans le dos, il portait un important arnarchement, qui lui permettaient de tenir ses lames en place, ainsi que ses deux dagues. Il avait sortit justement d'un ballot qu'il avait accompagner une pierre pouce et tirer ses quatres lames. Il les avaient aligner sur une petite table dans le coin de la pièce. Les deux sabres côte à côte, les deux dagues côte à côte et une pierre ponce fraîchement sortit de son ballot un peu à l'écart, il commença ainsi à aiguisé les lames.
Une à une avec la pierre ponce, doucement soigneusement commençant par les dague verifiant sur une feuille si les tranchants était aussi coupant qu'il le souhaitait. La salle était vide et calme, vide non, les Terriens avaient amenaient tout un tas d'équipement pour s'entraîner, inutile au yeux du sulcuptural guerrier, qui n'avait pas besoin de sa pour s'entraîner, ni pour se maintenir en forme. Mais ses pensées étaient ailleurs, loins. Il voyait les vastes prairies dans lesquelles couraient les cheveaux centaurins, les plus rapide de la galaxie, infatigeable, inpuisable, des bète à l'image de leurs terres rude et immobile. Les centaurins était aussi à l'image de leurs terres, mais aimaient leurs cheveaux plus que tout au monde.
Contrairement à se que beaucoup de gens pensait, il ne fallait pas gratter le fer, il fallait l'efleurer surtout pour conserver leurs couleurs noir aux lames. Il poncait, donc habilement, ne grattant pas, glissant sur la matière pour ne pas l'abîmer, il le faisait soigneusement, il aimait à se que ses lames soit aussi éfiler que possible, pour toujour être prêt à toute éventualité. Il était ainsi paraît à tout danger... Il demeurait ainsi assis à sa table silencieux, immobile aiguisant ses lames devant de cette table, sa cape posait à côté de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Lena Webster
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 28
Localisation : Galaxie du Centaure
Equipe : Taurus 1
Spécialisation : Chasse à l'homme
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 1:10

Lena était revenue par un convois très tôt ce matin la, le complexe étant deux à trois fois plus immense qu’Atlantis, elle avait du faire de nombreux voyages pour transporter hommes et affaires. Bien que la cité soit géante, elle appréciait l’espace et la luminosité changeante des lieux. Elle tiqua devant la masse de verre qui servait de plafond et se refusa à faire une crise ne voulant pas passer pour une arriérée. Sa chambre fut la plus éclairée, plein sud elle prenait les rayons des deux soleils quasiment toute la journée, de plus c’était à cet endroit que la matinée et la vue étaient les plus belles. Alors que tout semblait se mettre en place, on lui annonça par oreillette qu’elle devrait bientôt organiser ses effectifs.

Heureusement le général lui avait accordé une permission histoire de prendre ses marques dans la nouvelle galaxie. Lena était tendue, il lui fallait ses amours, ses pièces de métal ringardes aux yeux de ses collègues mais tellement bénéfiques pour sa santé mentale. Son Oncle lui avait retrouvé une épée digne de ce nom et l’avait faite rénover par un artisan écossais. La lame vivait une nouvelle vie et le pommeau d’argent rutilait. Elle y avait fait placer en relief un emblème ancien et une petite croix celtique d’ambre. La partie maintenue était nouée de cuir noir et tendre, un des meilleurs de la région.

Lena avait oublié son fourreau dans un barda et avait donc emmené Tristana (son épée) dans un lingue beige fleurit de motifs d’un vert kaki. Elle tourna vers le hall principal et se dirigea vers la salle de sport, de la elle avait assurément calme et concentration. La pièce était typique, beaucoup moins dans le style Lantien, elle était ronde et au centre une série de cercles en bois délimitaient des zones de combat. Le reste était de pierre et les murs de vitraux éclatants représentant des scènes aquatiques.

Lena arriva à demi tournée vers l’extérieur dans son habit traditionnel, grand manteau long, petit short ceinturé, tunique chocolat entrouverte sur un maillot beige, bas de laine pourpre et bottes de cuir. Dans son dos bien que l’attache soit absente était glissée Tristana flamboyante et rugissante. Alors qu’elle allait se retourner pour déposer ses affaire et se mettre à l’aise un toussotement non innocent la fit faire volte-face.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 1:35

Il toussota juste assez fort pour que la nouvelle arrivante l'entende. Il avait eue le tend de réencocher ses armes dans leurs armes et de remettre son épaisse cape, d'où dépasser les manche de ses deux épées. Il s'avança vers la silhouette qui portait une tenue, qui aurait fait des émules chez les gardiens des valeurs morals centaurines. Sa planète toute entière aurait déclenché une guerre rien que pour ses vêtement. Il la regarda silencieusement dit silencieusement en jettant la pierre ponce en l'air et en la rattrapant:

"J'aurais était un ennemi, j'aurais peut vous tuez, sans me décoiffez, avant même que vous ne sentiez le contact glacé de ma lame..."

Il concentra ensuite son attention vers la lame que portait la jeune femme. Hormis quelque mouvement révolutionnaire et quelque planète plus libératrice que Centauris, il n'avait jamais vue de femme en arme, les seul arme qu'elle portait était généralement des couteaux de cuisine, quelques casserolles et quelques aiguille à coudre. Toute sa vie et plus particulièrement son enfance, on lui avait enseigner que la place de la femme quand elle n'était pas entraint de cuisiner, de faire le ménage ou le le nettoyage des linge, de coudre auprès de son marie au coin du feu, près des enfants, dont elle avait l'entière charge. Le concept de femme guerrière était nouveau pour elle, la voir avec une épée la rendait étrangement amusante, vue la situation:

"J'aurais peut dégainer mon épée et vous tuez sans même que vous n'ayez le temps de réagir. Je m'attrendrais presque à se que votre lame soit émoussé..."

Il eut un petit rire hautain, en dégaina une dague et en commençant à mimer un curage d'ongle, en se penchant contre un mur...
Revenir en haut Aller en bas
Lena Webster
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 28
Localisation : Galaxie du Centaure
Equipe : Taurus 1
Spécialisation : Chasse à l'homme
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 1:56

Lena complètement abasourdie esquissa une grimace en reculant sa tête nerveusement. Elle scruta l’inconnu de la tête aux pieds et l’écouta débiter ses paroles machistes à la limite de la misogynie. Ce comportement la fit rire intérieurement ce qui lui fit afficher un sourire large et franc. Elle lui aurait bien décollée la mâchoire mais abîmer un si beau visage aurait été un crime et puis elle en avait vu des plus pourries venant de ses propres collègues.

« Faites attention vous allez vous couper, il faut peut-être aussi que je vous file un coup de main pour les ranger ? »

Lena ne releva pas la salade déjà trop assaisonnée à son goût puis partit dans la direction de Garath lui effleurant la touffe par quelques effluves sucrées. Elle tira son épée de son dos et la posa délicatement sur un banc. Elle observa machinalement l’état des vitres et jeta son œil sur les toits de la citée. L’étranger qui était resté en plan leva les yeux au ciel effaré d’un tel manque de respect venant d’une femme, mais Lena était allée plus loin. En effet la toile qui couvrait les jambes de Garath était au sol, La jeune femme ayant son élan et ce de la manière la plus discrète dénoué les liens qui serrait son pantalon.

« Ca va vous tenez le coup pas trop froid, rangez moi ces couteaux de cuisine vous me faites peur la »

Elle parlait toujours face à la vitre dos à Garath s’imaginant sa réaction d’homme viril blessé dans son orgueil par une vile damoiselle de prime abord frêle et complètement désorientée. Bien qu’elle ne connaissait pas l’étranger, elle avait deviné que celui-ci n’était assurément pas un ennemi et encore moins un wraith.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 3:01

Il prit tout son temps pour relasser son pantalon, le froid ne le gener pas. Il remonta son pantalon calmement, il avait déjà rentrait sa dague dans a sa place et dans un silence de mort il préparait déjà sa vengeance. Dans son pays un tel comportement de la part d'une femme aurait était séverement réprimer. Mais il ne pouvait se permettre la moindre exagèration, il se contenta dans un premier temps de répondre à sa question et dit:

"Non, dans le nord de Centuris, on prenait des baies dans les lacs gelés, je ne craint pas le froid, mais l'éffrontement et le manque de respect, Colonel Webster..."

Pendant qu'elle avait le dos tourné, il en profita pour retiré sa cape, puis ses fourreau dorseaux, ainsi que son pourpoint de cuir noir. Il se retrouva torse nu et deposa ses affaires à côté de son barda renfilant que les fourreaux dorseaux. Puis, il sortit de son barda une paire de jambière et d'avant-bras en métal argenté, mais sombre. Il demeura silencieux pour ne pas attiré l'attention de la Colonel terrienne, il tira ensuite ses deux épées. Et s'évança au milieu d'une piste de combat, le haut de son corps musculeux découvert et dit d'une voix distinct:

"Prenez votre épée et faisons quelques passes pour voir se que vous voulez..."

Il savait qu'elle n'aurait pas le dessus, il avait était surnommé "l'invincible" et pour beaucoup de ceux qui l'avait vue se battre, c'était vrai, il était invincible. Il était un combattant de pur race, il n'avait jamais perdu combat, si se n'était une fois, mais à trente contre un, il était tombé au champ d'honneur, sinon son corps porter les marques de nombreux combat auxquelles, il avait survécu à maint péril. Il ajouta sur un ton de défi:

"Prenez un masque si vous avez peur votre joli visage, un faut mouvement est si vite arriver..."

Il eut un petit rire supérieur sachant d'avance qu'il serait maître du combat, ainsi donc son arrogance était justifier. Si la colonel avait deux doigts de jugeote, elle comprendrais qu'elle ne pourrait pas le vraincre, avant même le combat engager...
Revenir en haut Aller en bas
Lena Webster
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 28
Localisation : Galaxie du Centaure
Equipe : Taurus 1
Spécialisation : Chasse à l'homme
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 14:04

Lena ôta avec lenteur sa veste longue puis son écharpe. Ils avaient tout leur temps, mais si elle avait su qu’elle devait se battre, elle aurait au moins pris la peine de mettre des habits plus adéquats. Garath était torse nu déjà prêt et apparemment il n’avait pas besoin d’échauffement. Lena jugea de suite que le combat tournerait vite en la faveur de son adversaire mais peu importe, il fallait qu’elle entraîne ce maudit bras à tous prix.

Elle s’avança doucement épée au poing gauche puis trouva un arc de lumière propice à l’esquive. Lena ne jouerait pas à la maligne avec lui, de plus son habilité s’affichait par le nombre d’épées qu’il allait manier. Deux s’en était trop, la jeune femme nota qu’après avoir été fatiguée, elle serait probablement au sol en train de demander pardon. Trop tard, elle maîtriserait ses paroles la fois prochaine.

Garath tira élégamment ses jumelles de ses fourreaux et les fit fendre l’air de façon légère et souple. Elena pris une position basique tentant d’équilibrer son arme du mieux qu’elle pouvait. Si l’on était attentif on pouvait suivre une cicatrice qui partait de la jugulaire pour s’évanouir dans son bras droit. L’étranger commença, la mettant en difficulté après quelques minutes, Lena qui parait avec soin croisât souvent le fer, signe d’une maladresse persistante à l’épée, Garath pris alors l’avantage l’encerclant de manière intelligente, ses petits monstres croisant toujours les mouches fantômes.

Alors que la belle allait tenter une parade, l’homme redoubla d’agressivité et vint taper son pommeau qui s’écarta brillamment de sa main. Désarmée et le souffle déjà éprouvée Lena continua son mouvement circulaire, être mobile était souvent ce qui sauvait les hommes dans les temps passés. Garath lui se délectait du spectacle, il humecta ses lèvres et se lança dans un mouvement précis qui cependant n’aboutirait jamais. Lena était peut-être en difficulté à l’épée mais pas au corps à corps. Sa bottine vint percuter une sœur, puis une autre dans une rapidité incalculable. La jeune femme lui asséna une série de coups précis et violents, pour enfin lui recadrer le nez dans un mouvement de toupie enragé. L’homme plaça par réflexe ses mains devant son visage et ne vint donc pas arriver le dernier coup du colonel qui le fit basculer en arrière.

La jeune femme en profita pour monter sur lui serrant son torse afin de le contenir, elle sortit de sa ceinture un petit bout de linge qui au contact de sa peau s’était agréablement parfumé et vint le poser délicatement sous la partie endolorie. Garath avait cessé de bougez ayant compris qu’une pause s’imposait.


« Egalité ! Ne bougez pas ce n’est à mon avis pas cassé mais restez tranquille. »

Lena plus tactile que jamais lui inspecta rapidement le nez voyant que tout était en place, elle tamponna habilement, croisant le regard chocolat de Garath qui s’était perdu dans le vague.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 14:55

Après une succesion de farouche coup, qu'il avait appris après des années d'entraînement et de guerre. Il parer avec aisance les attaques grossière et mal aisé de son adversaire, on sentaient que cette dernière avait une faiblesse au bras. Il avait honnètement laisser la jeune femme se battre, tout en s'amusant de la situation. Il regardait la situation et voyait que ses jambes n'était pas bien placé ou rarement. Il avait une éducation pleine de courtoisie et même s'il avait eu mainte occasion de la desarmer et de la battre, mais par politesse envers une femme, il préférait à ignorer ses possibilité, se qui lui en couta. Il finit au sol, la jeune colonel sur lui, le nez saignant. Il bougea pas et resta immobile pendant que la colonel s'occupé de son nez avant de brusquement la repousser et de se releva en lui rendant sous linge reniflant et commentant à l'adresse de Lena Webster:

"Ne vous souciez pas de mon nez, je survivrais, j'ai survécu à bien des combat et à mainte bléssures plus graves que celle-ci, c'est bénin, ne vous souciez pas de cela, reprenez votre lame, notre combat n'est pas achever..."

Alors qu'elle ramasser son épée, comme lui, il se souvenait de se qu'il avait vue quand elle était sur lui. Hormis un doux et agréable parfum de nombreuse cicatrice, semblant étre similaire, un accident peut-être cela-là ne le regarda pas. Il resta quelque instant devant la colonel, attendant que saignement se soit bien stopper et se mis en garde. Tout deux partir à l'assaut l'un de l'autre. Garath était toute fois plus agressif que la première fois et cette fois en enroulant ses lames autour de l'épée de Lena, il la désarma rapidement et avec la jambe drite placé au niveau du genoux gauche pour la déséquillibré, une lame glissant faisant tombé les bas de Lena tenue par un mince filet de tissus. Il la regarda glisser vers le sol et et se mit à cheval sur elle, face à elle, les deux épée en croix sur sa gorge.

"Vous êtes morte Colonel Webster, mais vue vos cuisses et votre joli minoi, je pense que certains hommes seraient prêt à tout, vous devriez faire attention, il ne sont pas tous aussi courtois que moi, sur certain planète je pourrais même vous vendre au prix de quelques chevaux centaurins de bonne qualités..."

La comparé à des chevaux était la pas plus courtoise des façon de parlez à l'officier Webster. Et l'allusion à se que ce que certain homme sur certaine planète pourrait lui faire était plus où moins douteux, mais lui même avait conduit des soldat, un peut trop attif et rude aux traitements des femmes. Sur certaine planète on pouvaient même les vendre, comme il venait de le lui souffler, il avait lui même dans sa periode la plus noir vendu les veuves des guerriers ennemis tuer au combat, sa rapporter quelques livre d'or et d'argent, de quoi se payer de bons chevaux et de belle sarmures, mais aussi enrichir les caisse royales de son père Tauris Nohlan de Centauris... De prêt il pouvait mieu voir les cicatrice et constaté en effet qu'elle semblait être similaire, ainsi que plus ou moins dater du même moment. Lui avait de nombreuses cicatrices bien que discrétre hormis celle qui était placé juste en dessous de son coeur, mais celle de la jeune femme était bien visible...
Revenir en haut Aller en bas
Lena Webster
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 28
Localisation : Galaxie du Centaure
Equipe : Taurus 1
Spécialisation : Chasse à l'homme
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 15:12

On pouvait voir dans les yeux de Garath qu’il était grandement amusé par la situation actuelle, cependant Webster ne répliqua pas, l’homme avait grimpé sur elle tel un cavalier sur son destrier. On sentait qu’il avait de l’expérience grâce à la pression qu’il exerçait sur sa prise. Les deux épées vues de plus près n’étaient pas plus impressionnantes qu’en action, son regard vide troubla d’ailleurs l’étranger qui été habitué à une période de supplication intensive dans ces moments là. Lena le surpris à s’attarder sur son bras, sa blessure l’intriguait au plus haut point apparemment.

Lui aussi avait subits quelques petits arrangements, son cœur souffrait d’une voisine un peu trop envahissante. Garath resserra légèrement sa croix sur le cou de la belle cherchant à la faire réagir, mais Lena ne voyait que la lumière du plafond, ce plafond haut, tout de verre. Hypnotisée par le sort que pourrait lui réserver une chute de pierres dans cette vitrine, elle fut totalement inerte. L’étranger qui ne trouvait réponse à ses menaces s’inquiéta du manque d’attention de la jeune femme et passa sa main devant son visage desserrant ainsi sa prise mortelle. Lena déglutit d’effrois et lorsque son regard revint croiser celui de Garath, l’acier qui coulait au plus profond de son arme l’anima.

Son genoux remonta violemment sur l’entre jambe de l’étranger le faisant ainsi chavirer. La prise fut classique mais efficace, Lena se releva alors vers le banc et réajusta ses collants. Elle s’épongea le front et jeta un œil sur un bandage de maintient qui enserrait son épaule. Garath l’avait mise à l’épreuve, elle n’en dormirait pas de la nuit avec cette douleur. Alors que l’homme terminait de déguster, elle s’étendit une nouvelle fois sur le sol et après quelques pointes furtives fit un pont arrière afin d’équilibrer son poids. Sa colonne craqua doucement et elle se laissa retomber au sol. Un ligament de son bras devait encore avoir été trop échauffé, elle passerait sa journée sous calmants probablement. Garath se releva, Lena aussi puis après avoir échangé un regard noir, il repris ses jumelles. La jeune femme elle passa dans la pièce suivante afin de piquer un saut dans le bassin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 15:57

La jeune femme l'avait renversé avec une banal et prévisible prise, mais le fait étant que si il aurait était son ennemi, il lui aurait trancher son joli petit cou. C'était juste pour lui transemettre le message qu'à la guerre, épée en main, elle aurait peut de chance de revennir vivante et que lui ne serait pas toujour derrière pour la protèger, bien que la mission fut plus agréable que certaine besogne dont il eut à s'acquitter dans le passer. Il suivit la jeune femme jusqu'à la piscine toute proche, la jeune femme avait plongé dans une tenue qui aurait fait des émules sur Centauris. Les centaurins outre le fait qu'ils ne sachent pas nager et il n'y avait pas beaucoup de point d'eau sur Centauris. Et les centaurins préféraient le dos d'un bon cheval, qu'un bain dans l'eau. Il la regarda nager quelques minutes dans une tenue qui le méttait mal à l'aise. Il avait renfiler sont pourpoint et sa cape doubler de fourrure noir. Il s'assit sur un banc au bord de se qu'il aurait peut qualifier "d'immense flaque d'eau coincé pour nager". Il la regarda d'un air hautain et avec un petit sourir, il commenta:

"Vous nagez mieux que vous, ne vous battez, heuresement j'aimerais peut me mouiller à allez vous repêchez, quoi que je pêche très bien, mais vous faite, un bien gros poisson..."

Il eut le même petit rire arrogant et suffisant qu'à l'accoutumé, il nagait très mal et détestait cela, mais il était vrai qu'il savait excellament bien pêcher avec un bonne canne et un bon appât. Il supposa que pour appaâter le Colonel, il aurait suffit de lui mettre un bel homme au beau d'un corde et d'attendre que sa morde. Il se tut quelque instants, puis repris sur un autre temps plus paternel:

"Vous avez une bonne technique, mais vous n'avez pas beaucoup d'équilibrer, soit vos pieds sont trop écarter, soit pas asser. Votre bras est un peut faible à cause d'une ancienne bléssure, mais vous pourrez vous en arranger avec le temps. Il vous faut encore un peu d'entraînement, chez moi à Centauris, on dit qu'on est prêt a se battre, quand on peut tenir à distance quatre hommes, un gauche, un en face, un à droite et un derrière. Mais rare son ceux qui arrive vraiment à tenir quatre homme à distance surtout s'ils sont bien entraîner..."

Lui était un combattant d'exception pour beaucoup de peuple, pas que pour les centaurins, mais aussi pour ceux qui furent ses ennemis et qui l'avait vue oeuvré à la guerre. La belle colonel continuait de nager, mais elle l'entendait malgré tout et l'écoutait probablement, plus ou moins distraitement. Il avait rarement donner de conseil à un combattant et n'avait jamais pensait que se puisse être une femme, se baignant dans une tenue, des plus irréspectueuse envers les traditions, une sauvageonne. Mais plus qu'une sauvageonne, c'était une alliée désormais. C'est ainsi, la vie nous lance de petit defi, comme le voulait le proverbe centaurin...
Revenir en haut Aller en bas
Lena Webster
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 28
Localisation : Galaxie du Centaure
Equipe : Taurus 1
Spécialisation : Chasse à l'homme
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 16:27

Garath s’était assis sur un banc les jambes en écart et le torse légèrement balancé vers la gauche, tel le célèbre penseur, il pris une position de repos. Il scrutait les mouvements gracieux de Lena qui l’écoutait d’une oreille distraite. L’homme n’était pas rancunier et lui dispensait des conseils avisés, en tant que combattant aguerrit il connaissait bien le sujet. Le colonel continuait ses mouvements dans l’immensité aquatique.

Ses figures ressemblaient parfaitement à ce qu’on disait de la gymnastique aquatique, calée son dos se courbait sans difficultés dans le néant. Les reflets bleutés de l’eau se croisaient avec ceux des cristaux présents dans la pièce, le fond du bassin était tapissé de mosaïques multicolores ce qui le rendait attrayant et en même temps inquiétant. Lena avait observée une certaine réticence chez le Centaurin, l’eau ne devait pas être une passion pour lui, en effet l’homme se tenait à l’écart prêt à s’envoler en cas d’attaque subite.


Alors qu’il semblait agacé par son monologue, une forme sortit de l’eau tête baissée. Celle-ci l’agrippa au collet et le fit basculer dans le bassin. L’impact fut brutal et bruyant alors que la jeune femme avait replongé calmement, Garath commença à se débattre dans l’eau, il ne savait réellement pas nager. Tel un requin tournant autour de sa proie Lena vint le mener vers la surface l’ayant agrippé aux hanches. La tête hors de l'eau l’homme toussotât violemment cherchant une prise afin de garder l’air frais dans ses naseaux. Lena sourit devant un gaillard aussi peu rassuré, elle les fit tournoyer lentement afin de garder un rythme et de ne pas recouler. Elle tapota doucement sur le nez de Garath qui grimaça puis lui ordonna de prendre sa respiration. Le Centaurin sentant la panique le gagner une nouvelle fois suivit ses conseils.


free music




Tous deux plongèrent alors, Lena menant la danse, tel une valse, elle guidait son partenaire au bord de la crise de tétanie. Celui-ci agrippait ses bras et serrait de toutes ses forces les pauvres petits poignets de la jeune femme. Cependant, sentant l’aisance du colonel, il se détendit, l’instant parut durer une éternité mais en réalité seules quelques secondes s’étaient écoulées. Lena ramena ainsi Garath au bord et replongea sans reprendre d’air. Elle lui avait fait affronter une peur et découvrir une nouvelle sensation, espérons que sa patience serait encore grande et qu’il lui pardonnerait cet écart. Le Centaurin la vit tournoyer vers le fond incrédule et encore engourdit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 17:26

Se souvenir de sa terre lui était des plus douloureux. Elle avait oser, le faire plonger tout habiller, avec sa cape doublé de fourrure de Loup Noir, un objet si cher qu'il ne pouvait appartenir qu'à un roi ou un prince. Il avait eu de très bon moment sous l'eau certes, mais c'est parce que Lena Webster Colonel de la Terre savait nagé comme un poisson dans l'eau, que Garath Nohlan Prince Guerrier de Centauris devait partager les sensations de noyade. Il avait toujour apprècier un bon bain, une bonne douche, mais de là s'immérger au point de ne plus respirer. Et puis tout habillés en plus, rien que sa cape peser à elle seul ses septs kilos et ses vétement et épées, devait faire dans les trente kilos, en tout avec son poid cent-ving kilos. Il savait un peut nager, le minimun, mais sans barda, sans encombre, en le prévoyant et sans plonger. Il avait à la fois apprècier l'éxperience, mais à son visage on pouvait voir que pas tant que cela. Il tordait ses vétements dans tout les sens pour tenter de les sécher et lança à l'adresse de la femme qui se prennait pour un poisson:

"Je suis trempé, maintenant, sa me rapelle les pluies pendant ma campage sur Saphora, trente-huit jours de pluies, matin et soir, il paraît que sa arrive tout les cinqs ans... On était trempé, mais la on étaient d'accord, vous auriez peut me demandez mon avis, Colonel..."

Saurait était une centaurine, il aurait était sur Centauris, il aurait mener la femme en jugement pour tel acte, qui était sévèrement répréhensible. S'aurait était une femme d'une autre nation, il se serait contenter d'une flèche pour régle le problème, s'aurait été rapide et sans douleur, mais c'était son alliée. Ces alliés avaient de curieuse coutume, il ne tardera pas d'en tuer un, si ils continuer sur cette lançait. Il demeura silencieux encore quelque peux quand s'épongeant tant bien que mal et commenta nostalgique:

"J'aimerais tant revoir les vastes plaines verdoyantes de Centauris, les troupeaux de cheveaux descandant dans la plaine au printemps. Les montagnes blanches aussi immortels que les dieux, les forêt profondes dans lesquelles enfant j'aimais à me perdre. Là-bas l'eau on ne la trouve pas en vaste flaque ou on va se baigner, sauf par les tes temps de grandes pluies, mais on la puisent. Nos distraction, ne son pas aussi futile que les votre, on apprend à monté à cheval et à se battre, sauf au femme et quand on voit le resultat obtenu, c'est tant mieux..."

Se souvenir de sa terre, lui était douloureux, mais à la fois d'une grande aide pour explique pourquoi, il était ainsi. Il avait un don pour énerver les gens, encore plus quand c'était volontaire, comme à cette instant. Que souhaitait-il après tout, un peu de respesct, après tout c'était aussi son allié, sa marchait dans les deux sens, non? Il était face à une situation nouvelle, il était peut habituer à voir des femmes guerrières. Tout sa était nouveau pour lui, elle semblait s'en amuser, se qui lui semblait l'enerver d'autant plus, qu'il n'était pas un amateur de se genre de petite blague aussi amical soit-elle. Ainsi donc c'est trempé qu'il la fixa la carpe, qui nager dans son bassin, demain, il aurait un rhume, mais cette fois, sa main était prêt à saisir une de ses dagues, si jamais il n'y avait le moindre soucis...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 20:21

Charly était accompagné par Ashelia fraîchement rencontrée; Cela faisait quelques temps qu'ils marchaient sans vraiment savoir ou ils allaient dans cette magnifique citée; du moins Charly lui commençait vraiment a être perdu... Mais il ne sentait pas trop angoissé car l'architecture de cette citée était vraiment ébahissante et rassurante, cela ne ressemblait a rien de visible sur Terre... Puis ils arrivèrent a un croisement, Charly ne savait pas vraiment de quel coté aller, et soudain ils entendirent des bruits, des voix plus précisément. Ils s'approchèrent et la Charly et Ashelia découvrirent deux personnes, un homme et une femme, l'homme était mouillé et au bords d'un bassin tandis que la Femme, en tenue pour le moins légère se baignait paisiblement... ce qui surpris le plus Charly ce fut de voir que l'homme mouillé portait une tenue pour le moins médiévale... Gêné par cette situation, Charly commençât a reculer pour partir, mais finalement il se résigna de demander son chemin...

"Euh excusez moi de vous déranger, mais euh, est-ce que vous pourriez m'indiquer le chemin menant a la salle de repos..."

Charly parla d'une voix fluette et timide, comme a son habitude, c'était déjà a peine croyable qu'il est put demander pareille chose, en temps normal il se serait enfui, mais il se sentit pousser des ailes dans ce magnifique complexe ancien... Charly observa plus attentivement la salle, elle était grande et spacieuse... un cadre idéale pour se reposer, il devait peut-être même etre arrivé a destination...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 20:29

Charly ne savait vraiment pas où ils les menaient. Il semblait perdu. Ashe aurait pu faire demi-tour pour rejoindre la salle d'embarquement et se frayer un autre chemin à travers les nombreux couloirs de la cité mais elle n'en fit rien. Pourquoi ? Parce qu'ils venaient de pénétrer dans une nouvelle salle. Deux individus étaient présents dans celle-ci. L'un d'eux était un homme. Il ressemblait à Charly sauf qu'il portait un bouc et il semblait avoir plus la tête sur les épaules que le scientifique. Et puis il était plus musclé. Il devait avoir une quelconque formation militaire ou quelque chose dans ce genre.

Quant à l'autre personne, elle se baignait encore. C'était une femme d'un âge mur, à peu près le même âge qu'Ashe. Charly prit alors la parole, demandant le chemin pour la salle de repos. Ce fut alors à ce moment qu'Ashe se rappela de quelque chose. Elle sortit un bout de papier de sa poche.


"A mon départ d'Atlantis, on m'a dit de prendre contact avec une certaine Lena Webster ..."

Ashelia avait légèrement accroché le nom. Il fallait dire qu'elle ne connaissait pas la prononciation exacte. C'était un militaire d'Atlantis qui lui avait écrit sur un bout de papier, sans prendre la peine de le prononcer.

"Vous savez où je peux la trouver ?"

Elle aurait pu demander avant à Charly mais elle n'était pas sûre qu'il la connaisse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 20:50

Il s'avança bien que trempés des deux, il c'était perdus dans la base terrienne que Webster et Nohlan avait appris à connaître au file du temps. D'un calme tout relatif mettant en avant ses deux pommeaux d'épées dépassant et ses deux dagues. Il portait toujour ses jambière et ses avant-bras, réajustant ses derniers. Il cherché la salle de repos et c'était retrouver dans la salle de sport, c'était tout le contraire. Il s'inclina légérement main droite sur flanc gauche, dans un mouvement respecteueux et dit:

"La salle de repos se trouve un peu plus loin dans le même couloir... Sur la gauche vous la verrez, elle à des porte aussi monumental que celle de cette pièce..."

Il ne compter pas en rester là, en homme courtois et polis, ainsi que bien éléver, il décida de se présenter, avant de les laisser repartir:

"La femme qui se prend pour un poisson, est le Colonel Webster de la Terre. Je suis le Prince Garath Nohlan de Centauris, charmé et trémpé, comme vous pouvez le constater, ajouta-t-il à l'attention strict d'Ashelia à laquelle il lui fit le baise main, sans poser ses lèvre juste en en fixant son regard et en approchant le visage, comme la tradition le voulait. Heureux de voir de nouvelles tête parmi les troupes de la liberté, les soldats se font rare..."

Il eut un petit sourir en coin, en fermant les yeux, sa fait des semaines qu'il du'il était enfermé ici. Il n'avait pas vue herbe et forêt depuis bien trop longtemps à son avis. Il aimer ainsi voir des nouveauté aussi exotique et agréable que l'était Ashélia. Un grand philosophe centaurin avait dit: "La femme est à l'homme, se que le cheval est la nature, la beauté.". De plus il savait que cette manière original de se présenté et de présenté Lena, allait enerver cette dernière au plus au point. Et il trouvait un certain amusament et apaisement, dans l'énervement du Colonel Webster...
Revenir en haut Aller en bas
Lena Webster
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 28
Localisation : Galaxie du Centaure
Equipe : Taurus 1
Spécialisation : Chasse à l'homme
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 21:07

Lena n’avait rien raté de la scène, Garath ferait visiblement tout ce qui était en son pouvoir pour la mettre de mauvais poil. Tout comme un chien l’aurait fait avec son propre pelage, le colonel s’ébroua envoyant une multitude de gouttes d’eau sur le Centaurin. Ses cheveux courts reprirent instantanément leur place et son maquillage discret ayant disparut laissa entrevoir une beauté naturelle plus qu’appréciable. Elle tendit la main au couple venu tout en n’oubliant pas de se présenter convenablement.

« Colonel Lena Webster, je crois que vous vouliez me voir ? Je ne savais pas que vous deux… »

Apparemment Lena pensa que le scientifique était en couple avec la Travelers, drôle d’idée qui ne fut pas partagée par Garath. Celui-ci inspira profondément, admirant une nouvelle fois le plafond agacé par l’indifférence du colonel. Il se détourna un instant pour la contempler dans son accoutrement et profita de son recul pour admirer la scène. Lena qui échangea quelques mots ne releva pas et tout en continuant sa discussion sortit de son baluchon une serviette propre ainsi que des vêtements secs.

« Je pensais que vous n’arriveriez pas avant une petite semaine, comme je devais mener la reconnaissance j’ai pris mes disposition dès que la cité fut opérationnelle. »

En effet les seuls présents sur la base furent Lena, Garath et une petite foule de civiles, les militaires étaient en permission, le reste préparait ou remettait à neuf les quartiers ainsi que les pièces principales.

« D’après les écrits vous êtes dans la salle du Dauphin, super original me direz vous mais les anciens étaient tordus ! »

Garath fronça les sourcils reprenant les mimiques du Colonel en les amplifiant ce qui détendit Charly. Ashelia lui sourit et préféra reporter son attention sur Lena qui continuait tranquillement de se sécher.

« Chaque salle à soit le nom d’un animal ou soit celui d’un dieu Romain, et privilège parmi les privilèges certaines portent le nom de monstres légendaires…Ouuuh »

Elle leva les bras en avant imitant un célèbre vampire ou un monstre de son enfance, son côté naturel rassura Ashelia sur ses futures conditions de vie, elle avait trouvé une personne aussi dérangée qu’elle. Garath était exaspéré, il ruminait dans son coin, affligé devant ce qu’il aurait considéré sur sa planète comme un manque d’immaturité total.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 22:11

Il trouvé abbèrant quelle puisse les pensées ensemble son instinct leurs manière de se comporter l'un envers l'autre traduisait qu'il se conaissait depuis peu et pas un couple de longue date. Il savait lire dans les signes et se fiait à son instinct, qui se tromper rarement. Ensuite Lena Webster disparut et se transforma, en Lena Webster enfant, aussi immature qu'un nouveau né qui venait d'apprendre à parler. Elle lui faisait presque honte, on aurait dit qu'elle avait fûmer de l'herbe de jahaell, qui rendait fou et qui faisait avoit des hallucinations. Elle était déplorable, à un tel point qui se retourna vers eux et vola à son secour et commenta calmement.

"Colonel, ils ne sont un couple, il se sont récement rencontrer l'homme sut à son contact et est mal à l'aise, la femme plus direct passe devant et se contrefiche de se qu'il en pense,... Elle est la plus récente des arrivantes, lui était déjà là à l'évidence, depuis peu, mais il à voulu être son guide, plutôt mauvais dans se rôle, puisqu'il c'est perdus. Mais se n'est pas un couple..."

Il avait un mélange de franchise et d'arrogance qui pouvait être étonnament mal pris par certaine personnes, voire même bléssante. Particulièrement pour le jeune homme qu'il avait traîtré plus ou moins de mauviette, de mauvais guide et en plus dit que Ashelia se contreficher de lui. Il se conforta dans sa cape qui commençé à sécher, il avait un aspect incroyable noble, on voyait rapidement que c'était une personne de haut lignage, son rang resplendissait à travers sà tenue, ainsi que son côté effrayant, sanguinaire et barbare. Il continua en commentant calmement:

"Il aurait du l'apeller la Salle de la Carpe, si pouviez vous taire de temps en temps, vous éviteriez le ridicule, Colonel. Bon maintenant, qu'on sait que la jeune fille est doué pour faire rire, on va attendre que les deux nouveaux arrivants se présente à nous."

Il avait ouvertement fait preuve d'insurbordination envers le Colonel Webster. Il aimait à la narguer devant autrui plus que tout autre chose et depuis qu'il était là c'était sa seul occupation, depuis des semaines. Et il était devennu très habile à se jeu là, en quelques semaines, il c'était découvert une nouvelle corde à son arc, un nouveau talent...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Ven 22 Fév - 23:51

L'homme aux cheveux bouclés fut le premier à répondre à Ashe. Mais avant de se présenter, il montra du doigt la femme qui était en train de nager. Ainsi donc, Ashelia venait de trouver, par le plus grand des hasards, le colonel Webster. Et puis, apparemment, elle n'avait pas dû écorché le nom puisqu'on ne lui reprocha pas. Et sur ce, il lui fit un baise-main. Curieuse tradition pensait Ashe. Chez les Travelers, on ne se saluait pas de la sorte. Mais bon, elle n'allait rien dire, encore une fois, pour éviter de se mettre à dos tout le monde. Après ce "serrage" de main, Ashe dégagea la sienne. Une vieille habitude sans doute.

La colonel sortit alors de l'eau, se séchant par la même occasion. Elle avait pensé qu'Ashe et le scientifique étaient en couple. Quel drôle d'idée ! Ashe ne se serait pas amusée à cela. Du moins, elle ne connaissait pas le scientifique assez pour se permettre une telle chose et en plus, elle ne savait pas s'il était digne de confiance ou pas. Fâcheuse tendance aussi. Lena lui annonça qu'Ashelia n'était pas attendue avant une semaine.


"Un vaisseau Travelers passait non loin d'Atlantis ... Alors, au lieu de perdre du temps et attendre quelques semaines de plus, j'ai préféré venir."

Lena parla ensuite des noms des salles, faisant de terribles mimiques qu'Ashelia ne craignait en aucun cas. Non, elle trouvait même ça plutôt drôle.

"Waouh ... On dirait presque un Wraith en fin de vie."

De par ce qu'elle avait vu sur Atlantis, et malgré le peu de temps où elle y était restée, Ashelia pensait que tous les terriens étaient coincés, qu'ils ne savaient pas s'amuser en somme. C'était d'un ennui mortel de rester trop sérieux. Fallait parfois être plus décontracté pour se sortir d'une situation. C'est alors que Garath fit quelques reflexions qui auraient été blessantes si Ashe avait été à la place de Charly.

"Vous manquez pas de tact vous ... Vous êtes direct ..."

Une chose était sûre : malgré la première impression que lui laissait Garath, Ashe pensait qu'ils s'entendraient, tôt ou tard. La Travelers aimait les gens qui étaient directs, sûr d'eux et un peu fous aussi.

"Major Ashelia B'nargin des Travelers, galaxie de Pégase ... Mes amis m'appellent Ashe mais je crois pas que nous en soyons à ce stade."
Revenir en haut Aller en bas
Lena Webster
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 28
Localisation : Galaxie du Centaure
Equipe : Taurus 1
Spécialisation : Chasse à l'homme
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Sam 23 Fév - 0:37

« Ravie de vous rencontrer major ! »

Cria Lena depuis son côté de la pièce, elle avait rangé au fond d’un placard ses mimiques délirantes et avait repris de la prestance ce qui calme un peu Garath.

« Ne faites pas attention il est très à cheval sur les principes et un peu coincé aussi »

Ashelia sourit dans sa barbe et constata qu’une petite guerre sympathique avait été déclarée entre les deux personnes. Charly de son air discret n’avait pas réagit, Lena se sentit blessée pour lui et jugea bon de remettre les pandules à l’heure.

« Je vous prierais de garder pour vous des pensées qui pourraient mettre mal à l’aise des membres plus que brillants de l’expédition. Ne jugez pas une personne à son physique ni à ses tocs. »

La voix du colonel était roque, grave ainsi qu’autoritaire, le petit jeu était terminé, bien qu’elle soit aimable dans l’intimité elle ne restait pas moins la personne ayant le plus haut grade sur la base après le général. Garath saisit par un vent aussi brutal tiqua un instant avant de se plier aux ordres. Ashelia constata alors elle aussi, que le colonel savait se faire respecter.
Bien que Lena ne soit pas impressionnante à première vue, elle savait tirer l’épingle de son jeu grâce à une diction ferme et parfaite. Le Centaurin poursuivit son tour en silence cherchant les imperfections des vitraux.


« Je suis désolée de ne pouvoir vous offrir un verre pour sceller notre rencontre comme le demande la coutume slave mais toutes mes bouteilles sont dans la cargaison scientifique. Le général regarde systématique les pactes de ses officiers. Chez les génies ça passe pour du formol… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Sam 23 Fév - 1:01

Il eut un petit sourire à l'allusion de son comportement légérement protocolaire. Il était très peu enclin à se genre de d'humour mais l'allusion, au cheval était fine pour toucher un centaurin au coeur. Il avait la nostalgie du pays, la nostalgie de voir les verte plaine et de les courir au galop. Quand à son allusion à l'alcool qui enivrent les gens et diminuent leurs forces, c'était des plus du douteux, sans compter du fait qu'il faisait dans la contrebande entrant la marchandise contre l'avis des supérieurs. Il était calme et silencieux, mais ne mis pas longtemps à réagir et dit:

"Faite entrez, un cheval centaurin, comme materiel d'étude de la faune, je saurais m'en occupez..."

Il ne buvait pas beaucoup et n'aimait que peu l'alcool, enfin, un nombre limités d'alcools. Il ne buvait et se laisser enivrer dans les éffluves que quand ils étaient certains d'avoir des gens autour de lui pour assurer ses arrières. Il n'aimait pas être découvert, à la merci de ses ennemi et du premier tueur pattenté qui voudrais sa peau, c'était une règle de vie, toujour assurer ses arrières, ainsi dans les fêtes, il ne buvait que s'il était certain que ses compagnons pourrait assurer sa sécurité. Il commenta l'alcool par:

"Si vous vous mettez à boir, Webster, ne comptez pas sur moi, pour assurer vos fesses, si on est attaqué, toujours étre prêt et toujours avoir des arrière bien protèger, c'est une règle d'or, que vous devriez suivre, colonel, pour survivre... Enfin, chacun fait se qu'il vue, de la contrebande ou gagne dix ans de vies..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Sam 23 Fév - 1:53

Charly fut touché que Lena prenne sa défense, lui même n'aurait put répliquer a cet importun, il était bien trop timide, et il fut dire que l'homme qui le critiquait semblait très musclé et très rude, lui rappelant vaguement un personnage du seigneur des annaux... Toujours était-il qu'i; était très intimidé par cet Homme nommé, Garath, du moins c'est ce qu'il avait dit... Charly avait une bonne mémoire, il aurait put redire exactement tout ce qui avait été dit, mais cela n'aurait servit a rien.. et Comme Garath semblait l'exiger, Charly se présenta... Il esseya de prendre une voix imposante, mais cela n'était pas très naturel, de toutes les façons, Garath lui paraissait antipathique et sous-évolué au possible, un véritable homme du Moyen-âge

"Je suis Charly Avenport, je suis un terrien, et je... suis un scientifique, je viens étudier tous ce qui nous entour..."

Charly aurait volontiers fait une réplique plus cinglant mais il était bien trop timide... Et puis après tout, il ne voulait pas se rabaisser au niveau de ce Garath, ce n'aurait pas été digne de lui... Garath représentait tout l'inverse de Charly, grand, avec une forte musculature, un caractère bien trempé voir rude... en somme tout ce que Charly détestait... Le genre de brute qui se moque de vous quand vous êtes a l'école, et déjà cette rencontre faisait remonter en lui de triste souvenir d'enfance... Charly espérait qu'il n'aurait jamais à reparlé a cet Homme qui dès la première phrase l'avait offensé...

Il regarda Lena, qui elle paraissait plus compatissante, et même si il ne la connaissait pas, il se sentait beaucoup plis enclin a parler avec elle qu'avec Garath... Ils étaient tous la; tous les quatre de différentes origines ou pensées, et formait la une belle équipe... Chacun dans son domaine excellait ou était le plus fort, et ils étaient tous complémentaire... Charly pensait que si Garath n'avait pas été aussi peu aimable ils se seraient peut-être liés d'amitiés... Et auraient fini par former cette superbe équipe...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Sam 23 Fév - 2:33

Charly Avenport, terrien et scientique, c'est comme ça qu'on pouvait décrire la plus grande partie des contingent de la base. Il sourit calmement et dit:

"Moi, mon rôle seras de faire en sorte que vous surviviez ou que vous tourniez chez vous avec un minimun de dégat. Mais si vous perdez un membre ou que vous étes ambîmez outre mesure se n'est pas de ma faute. J'espère juste que vous avez une invention pour éviter les lames ou pire de rencontrer un wraith. Parce que votre science ne l'impressionnera pas, quoi que un des dieux de mon peuple avait le pouvoir de terasser ses ennemis par la verve et le savoir, ésperons qu'il veille sur vous..."

Il venait de l'expedier dans la galaxie observer les étoile de plus prêt, lui ne jurer que par les armes. Il n'avait pas autant fois que les humains en la science, bien qu'elle eu aider son peuple et qu'elle se propeaga peut à peu. Il aimer cependant la tranquilité et la sécurité qu'offrer deux bonnes lames, plutôt que de prier pour être sauvé pour une chose aussi abstraite que la science. Sa résolver bien des problème, bien que sa ne sauvâte personne sur le front. Il souria au jeune homme ey lui dit silencieusement:

"Enfin ne vous inquiètez pas tant que j'aurais la main ferme et l'épée sûre, vous ne serez pas en danger... Bien que j'ai un peu de mal avec les wraiths..."

Il sourit à sa dérnière réplique, toujour en coin. Etrangement, il trouva Lena soulager, elle devait penser qu'il c'était trouver une nouvelle cible qu'il ne la dérangerais plus à l'avenir. C'était faux, il la dérangerais tout autant, mais serais plus occupez voilà tout, mais lui sa ne le dérangez pas de déranger les les autres, tant qu'ils les protèger des dangers, en somme le rôle du bouclier humain. Mais sa c'était un autre sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Dim 24 Fév - 22:30

Une chose apparaissait clairement à Ashelia. Avec eux quatre, il y avait des origines et des personnalités très différentes. S'ils faisaient équipe ensemble, cela serait explosif. Certes, ils avaient peut être des points communs mais ils en avaient beaucoup aussi qui différaient. Certains avaient le sens de l'humour, d'autres pas. Après tout, il faut de tout pour faire un monde. Si tout le monde se ressemblait, était pareil et avait la même personnalité, cela n'en serait plus qu'ennuyeux.

Ashelia se doutait aussi qu'elle s'entendrait bien avec Lena. Après tout, de par ses précédents gestes, elle trouvait que la colonel était aussi dérangée qu'elle. Seule ombre à ce tableau : pour le moment, Garath ne semblait pas apprécier Charly ... Ou à moins que c'était un de ses traits de sa personnalité ... Peut-être était-il trop suspicieux et qu'il n'appréciait personne. Elle le découvrirait bien assez tôt de toute manière.

Garath parla de son rôle dans l'équipe, celui de faire en sorte que tout le monde survive en un minimum de blessures. En gros, ça passe ou ça casse. Et il ne semblait pas avoir une grande expérience avec les Wraiths. Pas grave, pensa Ashe, elle compenserait. Les Wraiths, tout comme les autres Travelers, ça faisait depuis un moment qu'elle les affrontait et parfois non sans mal. Il était vrai que se battre à l'épée contre un Wraith n'était pas l'idéal mais après tout, tant que cela fonctionnait.


"Faut pas s'en faire pour les Wraiths ... On leur bottera le train."

Et Ashe était sûre de ce qu'elle avançait. Face à un Wraith, elle ne se rendrait pas sans combattre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Dim 24 Fév - 23:14

Il sentit comme un doute passer la dénomé Ashelia n'avait semble-t-il pas confiance en lui dans son rôle et dans sa réussite dans se dernier. Il n'avait pas peur pour lui, mais plutôt pour les autres, il savait que les humains avait confiance en leurs armes "évolués", mais doutait des armes "primitive" du centaurin. Elle n'était peut être pas au courant que les wraiths du Centaure, utiliser principalement des armes médiéval et qu'il était encore plus difficile à avoir en forêt que dans des espaces découvert. Il sortit son épée avec une vitesse hors du commun et la plaça quelque millimètre du coup d'Ashelia, il la fixa et lui dit:

"Ashelia, commencez par prendre les bonnes armes, les Wraiths ici porte plus souvent une épée qu'une arme étrange quelque on que. Choisissez les bonnes armes, la meilleure technique pour tuer un Wraith, c'est de le décapiter, une fois la tête couper du corps, leurs bléssures cesse de guerrir... Faite moi confiance une bonne lame entre de bonne main c'est la meilleure solution..."

Il rengaina sa lame d'un geste aussi rapide et brutal, qu'il l'avait sortit, il regarda la jeune femme, un sourire en coin. Le jour ou ils croiseraient des Wraiths, il ferait d'abord attention à sa vie qu'a les leurs, mais sa c'était un détail qu'en temp que protecteur de cette equipe, il se devait de garder pour lui, pour le maintien de l'amour fraternal qui doit s'établir dans une équipe, comme il voulait se le laisser penser. Il avait tuer quelques Wraiths sous l'étendard de son père, comme sous le sien, mais il avait jamais aimer le faire en sachant qu'il n'y avait pas une bonne douzaine de chevaliers prêt à le venger. Mais bon depuis son bannissement, il volait sans filet, il vagabonder, ne dormait plus réelement et faisait en sorte de ne pas jamais se réveiller. Il veillais au grain et sur sa vie depuis, il la regarda tranquillement et dit:

"Vous avez changer de Galaxie, changez d'arme et d'habit si vous ne voulez pas faire tache dans le décor et trouvez-vous un bon cheval, si vous voulez tenir la distance face au cavalier que se soit sur Kandor ou Centauris. Vous êtes dans un nouveau monde, faudra vous habituez, car lui ne change pas et ne s'habitue jamais à personne..."

Il fit trois pas lèger et se plaça derrière Lena, regardant la scéne, se qu'il disait, n'était pas vide de sens, s'il ne voulait pas se faire remarquer, il leurs faudrait des destriers et de nouveaux habits. Leurs armes et équiment sa encore ils pourraient le dissimuler dans leurs bardas, mais le reste devait servir à dissimuler le fait qu'il ne venait pas d'ici. C'était vrai cette galaxie ne s'habituerais pas à eux, ainsi tout les éfforts leurs revennaient...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Dim 24 Fév - 23:27

Garath ne manquait pas de culot. D'abord, il avait osé médire de Charly. Et maintenant, il venait de mettre en joue Ashe avec son épée et de plus, il lui faisait la morale, disant que les Wraiths se battaient avec des épées et que c'était partout comme ça à travers cette galaxie. Qui plus est, il lui faudrait, en plus, monter à cheval et changer de vêtements si elle ne voulait pas paraître comme une tâche sur un joli tableau.

"Un cheval, ça je pourrais m'y faire. Mais, pour vos autres conseils, je m'en contrefiche ... Je me fous de faire tâche dans votre tableau. Quant à mon arme, je vois pas pourquoi je changerai. Qui plus est, elle sera d'autant plus utile si les Wraiths portent des épées."

Au moins, elle pourrait dégommer de loin. Et puis, recharger son arme ne poserait pas un problème, même si Ashe était loin de chez elle. Elle avait assez de munitions dans ses bagages pour tenir un bout de temps. Et puis, si jamais elle tombait à court, elle irait refaire un petit tour dans la galaxie de Pégase pour se réapprovisionner si elle ne trouvait pas ce qu'elle voulait ici.

Et puis, pourquoi changer une tactique qui fonctionnait si bien ? D'ailleurs, on ne l'avait pas mis au courant sur ce détail. Personne ne lui avait dit qu'il faudrait qu'elle voyage sur le dos d'un cheval, ou encore qu'elle devrait changer d'arme et de vêtements. Elle n'avait pas signé pour ça. Enfin, simple expression puisqu'elle n'avait pas signé de documents.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   Lun 25 Fév - 12:16

Il la regarda est souris, elle lui rapella une femme qu'il avait connus lors d'une campagne, elle quitter jamais ses dagues, même pour dormir, il avait peut trés fortuitement vérifier se fait en se trompant de tente un soir où l'homme c'était un peut trop enivrer, sa l'avait dégouter de l'alcool de se retrouver une dague sur la gorge, en voyant trois fois son adversaire. Enfin, cet expérience lui fut profitable, il se promit de plus jamais boire, sauf s'il y avait quelqu'un pour veiller sur ses arrière et pour faire en sorte qu'il se retrouve dans le bon lit. Il sourit à la nouvelle arrivante, elle ne comprenait pas vraiment se qu'était un Wraith ici, un dieu pour certain, l'image de la mort pour d'autre, il ne voyageait jamais sans son escorte personnel de garde qui le vénérant donner leurs vies pour lui. Les Wraiths dans cette galaxie n'était pas des guerrier qu'on laisser voyageait seul, mais des représentant de l'ordre suprême, sur lesquelles on veillait jalousement, tuer un Wraiths était la partie la plus simple des choses, le plus difficile étant de ne pas se faire tuer par ses adorateurs. Et étrangement, ils devennaient tout feu tout flamme quand on tuer un de leurs "messager divin", sa leurs creusaient des traits de rage, il fulminaient, lachaient quelques jurons avant de tenter par tout les moyens de vous envoyez revoir vos ancêtres.
Il revint se placer à côté de Lena et sortit ses épées pour lui expliqué, elle n'avait pas tort dans un sens, mais elle ne prenait pas la mesure de se que representé les Wraiths dans cette galaxie. Lui n'avait pas complétement raison, l'habiller comme on habillaient les femmes sur Centauris saurait peut-être déplacer, ces vêtement étant peut adapter au combat entre autre. Pour les cheveaux par contre, il savait qu'il avait raison, c'était le moyen de transport le plus répandue dans cette galaxie et si ils tenaient à pouvoir tenir la distance avec leurs ennemis, ils faudrait pensé à si habituer. Il imaginait déjà la tête du général quand le colonel lui annoncerait la nouvelle, il savait que le colonel ne serait pas réticent et plutôt pour, c'était bien pour sa qu'il compter la laisser se débrouiller avec sa hierarchie. Il commenta juste:


"Vos arme peuvent se vidées, pas mes épées, de plus vous n'avez pas la bonne image des Wraiths... Dans la galaxie de Pégase à se que j'ai compris ce sont de simple soldat, ici se sont des dieux ou des messagers divins, toujour entouré d'une lourde escorte, ils vous sera dur de passer de passer au travers une fois votre chargeur vide... Et même si se sont des dieux ou des messagers de ses derniers, ils ont condamner vos têtes à voyager seul et seront prêt à toute les extravagence pour vous tuez..."

Il avait parler vrai, les Wraiths voyait les humain de la nouvelle colonie, comme de mauvaise augure, les Centaurins étaient d'un avis quasi similaire et les adorateurs suivé les déçisions des wraiths, en somme ils n'avaient que peut de marge de manoeuvre et une épée pouvait être aussi mortel qu'une arme à feu ou que toute autre arme de distance. Les terriens évolué dans un territoire conquit ou presque, mais les Wraiths avaient veiller à se que se qu'ils n'avait sut conquerirent, les humains ne puissent conquerirent. Ils voulaients en somme que les humains s'en aille ou tuer ses derniers, mais s'en débarasser, les Terriens allaient d'après se qu'il avait peut glaner sa et là une nouvelle face des Wraiths, une face qui leurs étaient inconnu, jusqu'à lors...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poncer n'est pas gratter...[Privé: Lena Webster]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tu as de la valeur, prouve le![pv Lena]
» Lena Björsen
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Les aventures de Lena & Fee
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Stargate Atlantis :: Hors-Rpg :: Cité principale :: Zone de repos-
Sauter vers: